Céréales et légumes à la baisse

Céréales et légumes à la baisse

Le mois de janvier n’aura pas été bon pour les prix à la production des denrées agricoles. Seules les pommes de terre semblent surnager dans une tendance générale à la baisse.

En janvier, les prix à la production des produits agricoles chutent de 1,1 %, indique l’Insee dans une publication du vendredi 26 février 2016.

Les prix des céréales souffrent particulièrement et perdent 7,4 % sur un mois. La faute à l’abondance de l’offre mondiale pour le blé, mais aussi à la baisse de la demande en alimentation animale pour l’orge et le maïs. Ce dernier pâtit notamment du vide sanitaire dans les élevages avicoles du Sud-Ouest. Même tendance pour les oléagineux qui perdent 5 % en un mois du fait de la baisse du prix du pétrole. Un marché résiste à cette tendance baissière, c’est celui de la pomme de terre. Le prix a presque doublé sur un an, alors que la récolte de 2015 se situe dans la moyenne quinquennale.

Le prix des légumes victimes des températures douces

Les légumes sont également touchés par la baisse des prix. Ils perdent 14,1 % sur un an. Les températures douces à la fin de l’année ont accéléré les récoltes et amélioré les rendements, notamment pour les salades et les choux-fleurs.

Du côté des productions animales, les prix à la production sont en baisse sur les trois derniers mois. Le secteur porcin perd 5,5 %, les gros bovins sont en chute de 2,9 % et le prix des ovins baisse de 1,2 %. Le lait, quant à lui, voit une légère hausse de 0,3 % sur la même période.

Stabilité des prix à la consommation

Alors que les prix à la production continuent de chuter, les prix à la consommation de l’alimentation restent stables, voire en très légère hausse. Sur le secteur des produits frais, les prix augmentent de 3,9 % en février.